- GRUNTDVIG, Partenariat éducatif, European perspectives on raising social competencies of offenders, (2012 – 2014), n° 2012-1-LT1-GRU06-07133 7

                                   

                

Coordinateur du projet – ELEKTRENAI CENTRE OF  VOCATIONAL TRAINING, LITHUANIA


 Partenaires :

 


 Résumé

Aujourd’hui, dans les pays européens, il y a plus de personnes incarcérées qu'à tout autre moment de l'histoire de l’humanité. Chaque année, un grand nombre de prisonniers sont remis en liberté et la majorité d'entre eux retournent en prison peu de temps après leur libération. En manque de compétences sociales pour une réintégration réussie, les ex-prisonniers exigent des connaissances et des outils spécifiques pour l’abandon de la sphère criminelle et l’intégration dans la vie communautaire. Le projet « European perspectives on raising social competencies of offenders» (Perspectives européennes sur le renforcement des compétences sociales des délinquants) a comme objectif  de développer des stratégies visant à renforcer les compétences sociales des détenus et ex-détenus et d’élaborer des programmes d’enseignement et de matériel d'apprentissage innovateurs sur le renforcement des compétences sociales des délinquants. Ce projet combine l'expérience, les connaissances et les compétences de différentes organisations européennes : les établissements d'enseignement, les centres de recherche et de formation, le gouvernement, les écoles, les organisations non gouvernementales et les prisons.

 

Objectifs du projet et stratégie

Objectifs du partenariat :

- Partager, examiner et généraliser l'expérience sur l'intégration des délinquants dans la vie communautaire dans les différents pays européens ;

- Fusionner l'expérience de la recherche européenne et les institutions de formation, le gouvernement, les écoles, les organisations non gouvernementales et les prisons ;

- Élaborer des stratégies visant à renforcer les compétences sociales des détenus et ex-détenus pour une meilleure réinsertion dans la société ;

- Développer des méthodes d'enseignement et des outils d'apprentissage innovants sur le renforcement des compétences sociales des délinquants ;

- Responsabiliser les délinquants repentis, en leur donnant la confiance et les connaissances nécessaires ;

- Promouvoir l'égalité des chances, en encourageant les apprenants des deux sexes à participer activement ;

- Lutter contre l'exclusion sociale, y compris les délinquants et les délinquants issus de groupes marginaux handicapés ;

- Promouvoir l'engagement de ne pas commettre un nouveau crime et fournir des outils spécifiques pour les ex-détenus dans leur processus de réinsertion dans la société.

Le projet vise à résoudre le problème de la difficile réinsertion des ex-détenus, qui constitue une des causes du retour en prison peu de temps après leur libération. En outre, le pourcentage de ces personnes qui retournent en prison augmente chaque année. Cela montre que le problème du manque de compétences sociales des délinquants est de plus en plus important dans tous les pays européens et exige des actions et des décisions conjointes immédiates.

L’objectif du partenariat est de combiner l'expérience, les connaissances et les compétences de différentes organisations européennes : institutions académiques, gouvernement, centres de recherche et de formation, organisations non gouvernementales, écoles et prisons. Dans cette perspective, tous les aspects importants du problème peuvent être couverts et les meilleures pratiques européennes peuvent être utilisées.


 Résultats et produits

Date approximative

Description

1.

09.2012

La mise en place du site Web du projet.

2.

05.2013

 

L'enseignement pilote et les outils d’apprentissage sur le renforcement des compétences sociales des délinquants.

3.

03.2014

 

L'enseignement final et les outils d’apprentissage sur le renforcement des compétences sociales des délinquants. Les outils sont basés sur l’expérience régionale avec une valeur ajoutée européenne.

4.

06.2014

 

La publicité locale, régionale, nationale et internationale des méthodes d’enseignement et des outils d’apprentissage innovants sur le renforcement des compétences sociales des délinquants.

5.

08.2014

 

Les communautés locales, régionales et internationales sont informées sur les méthodes d’enseignement et les outils d’apprentissage innovants sur le renforcement des compétences sociales des délinquants.

 

Impact

Pour ce projet, nous espérons un large impact sur toutes les parties impliquées. En plus, nous pensons que ce projet va créer une marge de bénéfices pour les communautés locales dont l’organisation - partenaire est originaire. L'impact sur les différents groupes est résumé ci-dessous :

Les apprenants :

- L’habilité, la confiance et les connaissances dont ils ont besoin ;

- Connaissances et outils spécifiques pour une meilleure réinsertion dans la société ;

- Amélioration des compétences de réseau social ;

- Amélioration de la compétence sociale ;

- Amélioration de la capacité à prendre des initiatives ;

- Développement des compétences numériques ;

- Amélioration de la capacité à utiliser l'Internet pour la communication et la collaboration ;

- Acquisition de compétences linguistiques de base ;

- Le développement personnel et le respect mutuel ;

- Amélioration de l'estime de soi ;

- Une meilleure connaissance de la diversité culturelle au sein de l’Union européenne.

 

Le personnel :

- Comprendre l'importance de l'augmentation des compétences sociales des détenus et ex-détenus ;

- Une meilleure compréhension de la façon dont les ex-détenus sont perçus dans les différentes cultures ;

- Acquisition des méthodes pédagogiques innovantes et des outils d'apprentissage sur le renforcement des compétences sociales des délinquants ;

- Un travail plus efficace pour responsabiliser les délinquants ;

- Sensibilisation accrue sur la diversité culturelle européenne ;

- Nouvelle expérience des réseaux travaillant avec des collègues d'autres pays ;

- Amélioration de la compétence numérique ;

- Amélioration de la communication en langues étrangères ;

- Occasions de perfectionnement professionnel ;

- Sensibilisation des opportunités au sein du programme européen « Éducation et formation tout au long de la vie » ;

- Application de l'expérience d'autres pays dans le travail quotidien.

 

Les institutions participantes :

- Échange d’expérience avec des organisations qui travaillent dans d'autres pays ;

- Partage des meilleures pratiques ;

- Discussion et analyse des problèmes d'intérêt commun avec des collègues d'autres pays ;

- Élaboration des méthodes d’enseignement et des outils d'apprentissage innovants sur le renforcement des compétences sociales des délinquants.

 

Répartition des tâches

Pendant la durée de vie du projet, tous les partenaires doivent :

- Participer en tant que partenaires égaux dans toutes les activités ;

- Proposer des solutions à ce projet ;

- Présenter d'autres partenaires proposant de meilleures pratiques ;

- Exécuter le programme de préparation linguistique au sein de l'organisation ;

- Aider les apprenants qui assistent aux réunions des partenaires ;

- Surveiller le progrès et les résultats du projet et informer le chef de projet ;

- Développer des méthodes d’enseignement innovantes et des outils d'apprentissage sur le renforcement des compétences sociales des délinquants ;

- Contribuer aux rapports intermédiaires et finaux ;

- Initier des activités de diffusion locale ;

- Participer à des activités de diffusion internationale ;

- Évaluer la réussite du projet.


De plus, chaque partenaire aura la responsabilité de tâches spécifiques telles que :

VšĮ Elektrenu Profesinio mokymo CENTRAS (Lituanie) :

- Gérer et coordonner la mise en œuvre du projet ;

- Planifier les réunions des partenaires et autres activités du projet.

3e École de la Deuxième Chance de Thessalonique (Grèce), CEPA YUCATAN (Espagne), ANTALYA REPUBLIC ATORNEY GENERAL PROTECTION BOARD PRESİDENCY (Turquie), Eurl Aristote (France) et Eurotrainer (Roumanie) :

- Organiser des réunions avec les partenaires ;

South London Business (UK) :

- Mettre en place et administrer le site Web du projet ;

- Élaborer le DVD final (y compris les rapports, les méthodes d’enseignement et d’apprentissage des outils, les documents d'évaluation, les photos).

O Noua Sansa En Viata (Roumanie) :

- Gérer la diffusion des résultats du projet.

Ministère de la Justice italien, Direction générale de l’administration pénitentiaire Campanie (Italie) :

- Gérer le processus d'évaluation du projet.

Le partenariat pour ce projet a été créé afin que chaque activité puisse être couverte par un organisme compétent. Les partenaires du projet varient en fonction de leurs différents horizons et expériences. Le partenariat comprend à la fois des organisations expérimentées dans des programmes de formation continue et des organisations débutantes dans le domaine. De cette façon, les organisations débutantes peuvent proposer de nouvelles idées réformatrices, tandis que les partenaires expérimentés ont la possibilité de diffuser leurs bonnes pratiques en matière de gestion de projet européen. La participation active de tous les partenaires sera assurée par une bonne planification et une communication efficace (durant les réunions des partenaires, par courriel et en utilisant le site Web).

 

Coopération et communication

Le projet a été prévu afin d'assurer une coopération efficace entre les institutions participantes. Toutes les institutions ont leurs rôles et tâches spécifiques, qui doivent être remplis par elles au cours de la mise en œuvre du projet. Chaque partenaire s'engage à collaborer activement et à contribuer à la réussite du projet. Les cinq réunions de partenaires fourniront le cadre formel pour la gestion du projet. Les mobilités et le partage de l’expérience sont prévus pour assurer une meilleure participation des institutions partenaires. Les discussions constantes via Internet permettront de garantir le partage constant de l'expérience et de la contribution de tous les partenaires. Les partenaires communiqueront via le site Web et en utilisant l’e-mail. Nous pouvons également nous réunir sous forme de réunions virtuelles en utilisant Skype ou d’autres technologies similaires. Si nécessaire, des vidéoconférences seront organisées.

Le site Web du projet sera utilisé pour le partage rapide et efficace de l'information et pour des discussions de travail.

 

Implication des participants

Les apprenants seront activement impliqués dans la planification, l'exécution et l'évaluation des activités du projet. Toutes les informations du projet seront disponibles sur Internet, donc, le personnel et les apprenants ont tous les mêmes privilèges d’accès à l'information. Dans la mesure du possible, les apprenants seront encouragés à participer aux échanges de compétences entre eux. Cela deviendra possible grâce à la sensibilisation culturelle et à l’apprentissage des langues étrangères.

Les apprenants seront invités à la préparation et à la participation aux réunions des partenaires. Ils seront tenus de se préparer pour les déplacements dans les pays d'accueil. Dans la mesure du possible, l'institution doit leur proposer une formation régulière avec des cours de langue de base et une initiation à la culture du pays à visiter. On s'attend à ce que toutes les personnes participant aux réunions des partenaires rédigent un rapport, afin que ceux qui n'ont pas voyagé puissent tirer parti de leur expérience.

Les apprenants seront au centre de la planification et de l'administration pour l'hébergement de leurs partenaires. Dès la première réunion des partenaires, les apprenants seront désignés pour mener des activités spécifiques au sein de l'ensemble du projet.

Le responsable de projet pour l'évaluation inclura les progrès des apprenants dans le processus d'évaluation. Un accent particulier sera mis sur leurs interventions pendant les réunions des partenaires et sur le site Web du projet.

Le responsable de projet pour la diffusion des résultats inclura les apprenants dans le processus de diffusion. Les apprenants seront encouragés à proposer des idées de diffusion et à participer à leur mise en œuvre.

 

Intégration dans les activités en cours

Intégration générale des activités d'apprentissage.

Les activités éducatives de nos partenaires varient considérablement et l'intégration aura une signification différente pour chaque partenaire. En raison du profil différent de certains apprenants, il y aura aussi une grande variation dans les activités des partenaires.

Certaines mesures communes prises pour inclure l'organisation dans son ensemble comprennent :

- Tout le personnel sera encouragé à utiliser le site Web du projet.

- Des présentations seront faites par le personnel du projet et les apprenants.

- Des bulletins du projet seront distribués à l’ensemble du personnel et aux apprenants de l’institution partenaire.

- La newsletter sera également distribuée aux organismes connexes.

- Des présentations seront organisées pour d’autres professionnels qui s’intéressent à l'intégration des ex-détenus.

- L'ensemble de l'institution d’accueil (les apprenants et le personnel) sera impliqué dans la planification et l’organisation des réunions des partenaires.

- L'ensemble de l'institution (les apprenants et le personnel) sera impliqué pour proposer des solutions pour le projet en cours et des méthodes d’enseignement et des outils d'apprentissage innovants.

 

Intégration spécifique des activités d'apprentissage.

La dimension européenne sera incorporée dans l'éducation formelle / informelle visant spécifiquement l'inclusion des délinquants.

 

Évaluation

Les partenaires du projet vont nommer un groupe d'évaluation du projet mené par le partenaire italien. Le groupe élaborera une stratégie d'évaluation. Cette stratégie sera mise en œuvre par le chef de projet. Il s'agira notamment des méthodes quantitatives et qualitatives. Le chef de projet fera un rapport sur l'évaluation du projet lors de chaque réunion des partenaires.

Le dossier de candidature sera affiché sur le site Web du projet, de sorte que tous les apprenants et le personnel aient un accès immédiat à chaque étape du projet.

En termes d’évaluation, nous allons adopter le type d’évaluation recommandé par les documents de guidage du projet Grundtvig.

Un audit d'évaluation sera appliqué à chaque réunion des partenaires, de sorte que les problèmes des participants puissent être résolus avant la prochaine réunion. Ceci est particulièrement nécessaire avec les participants handicapés. Une évaluation plus complète sera proposée vers la fin de la durée du projet. L’ensemble des suggestions des apprenants et du personnel y sera pris en compte.

Nous avons choisi quatre catégories principales du projet, que nous considérons comme les plus importantes à évaluer :

a. La qualité de notre partenariat international.

b. La structure et l'avancement du projet.

c. Le soutien fourni aux participants et partenaires.

d. Les ressources.

L'objectif étant de :

a. Préciser si le projet a répondu aux attentes.

b. Trouver les points forts et faibles du projet.

c. Recueillir des matériaux afin d'élaborer un plan d'action pour le développement et l'amélioration du sujet traité.

 

Le rapport d'évaluation final sera disponible en version imprimée, ainsi qu’en ligne sous forme de fichier PDF. Il comprendra :

• Des études d'expérience et des bonnes pratiques.

• L'évaluation des résultats du projet par rapport aux objectifs proposés.

• Des recommandations pour la poursuite des actions de cours.

 

Dissémination et utilisation des résultats

PLANS DE DIFFUSION GÉNÉRALE

Le groupe de diffusion sera coordonné par O Noua Sansa In Viata. Le groupe élaborera une stratégie de diffusion à mettre en œuvre au niveau local, régional, national et européen.

Le principal public cible à des fins de diffusion sera les délinquants. De plus, nous prendrons des mesures pour informer les organismes professionnels du travail de transmission de l'information aux personnes intéressées.

L'objectif secondaire visera les professionnels du secteur de l’éducation des adultes, en vue de leur faire utiliser des méthodes pédagogiques et des outils d'apprentissage innovants, dédiés aux délinquants, afin d'assurer leur intégration sociale.

 

DIFFUSION AU NIVEAU EUROPÉEN

En plus des méthodes de diffusion normales de présentations, de la participation à des conférences, des bulletins et des activités médiatiques, nous avons l'intention de tirer parti des compétences numériques acquises et transférées au cours du projet et de les publier sur Internet.

 

DIFFUSION AU NIVEAU RÉGIONAL ET LOCAL

Au cours des deux années de projet, tous les partenaires devront prendre des mesures pour promouvoir le projet dans leur pays. Une personne de chaque institution partenaire sera chargée de cette responsabilité. Lorsque cela deviendra possible, ce sera un apprenant plutôt qu'un membre du personnel.

Chaque partenaire national prendra des mesures actives pour diffuser les résultats de son organisation. Des réunions de travail spéciales sur les questions liées au projet auront lieu. Le projet sera discuté lors des réunions de travail régulières de chaque organisation. Le projet sera intégré dans les activités des organisations partenaires, ainsi, tout le personnel sera informé et impliqué activement dans le développement du projet. Chaque partenaire va distribuer lui-même des bulletins d'information au sein de sa propre organisation. Des copies seront également envoyées à des organisations liées à la communauté locale. Ils pourront également faire connaître le projet via leurs propres sites Web.

Les partenaires viennent de différents domaines du secteur de l'éducation, de la recherche et du service. Tous les membres du partenariat justifient de plusieurs années d'expérience professionnelle en tant qu’enseignants, formateurs, consultants, chefs de projet. Tous ont un vaste réseau de contacts dans plusieurs domaines connexes. Ces relations personnelles et professionnelles leur serviront en tant que moyen de diffusion des informations sur l'avancement et les résultats du projet.

Des informations seront également mises à disposition, le cas échéant, via :

a. Newsletters,

b. Communiqués de presse,

c. Journaux et magazines,

d. Publication des articles dans les journaux ou les magazines régionaux / nationaux,

e. Radio et télévision locale.